Jeudi 5 avril 2018 — Ce samedi matin, peu avant 8h, Sébastien Bedoret et Thomas Walbrecq passeront le podium de départ du TAC Rally, troisième épreuve du Championnat de Belgique. Pour les vice-champions de Belgique Junior, ce moment particulier marquera les débuts officiels de leur collaboration avec ŠKODA Belgique.

Pour préparer au mieux cette entrée en matière, les nouveaux protégés de Freddy Loix et de l’équipe Pevatec ont eu l’occasion de découvrir leur ŠKODA FABIA R5 lors d’une séance de test ce jeudi, dans la région de Chimay. Même si la pluie est venue quelque peu perturber la fin de la matinée, le bilan est hautement positif. « Cette FABIA R5 fonctionne vraiment bien ! », sourit Sébastien. « Par rapport à la voiture avec laquelle j’ai débuté la saison, c’est un monde de différence. Tout est plus performant : la puissance du moteur, mais aussi la tenue de route et la motricité. Cette ŠKODA semble facile à conduire et elle est extrêmement précise. À tel point que ça me rappelle même mes années en karting… »Du haut de ses 22 ans, Sébastien n’a encore que très peu d’expérience d’une voiture à quatre roues motrices et propulsée par un moteur turbo. Mais il apprend vite… « Il m’a bluffé, une fois de plus », avoue Thomas Walbrecq, son copilote. « Après quelques kilomètres seulement, je le sentais terriblement à l’aise, serein. Je l’ai regardé à plusieurs reprises et il était tellement cool que j’avais l’impression qu’il était en train de jouer à la Playstation dans son salon. La voiture a l’air de lui convenir à la perfection et elle semble facile à piloter. Une base d’essais est évidemment très différente d’un rallye, mais je suis heureux de la manière dont ça s’est déroulé. »

 

Dans la région de Tielt, où 14 étapes spéciales (162 km chronométrés) sont au programme, Sébastien et Thomas partiront toutefois avec des ambitions très mesurées. « C’est bien simple : nous ne leur fixons aucun objectif en termes de résultats », précise Freddy Loix, leur coach et conseiller de ŠKODA Belgique. « Nous leur demandons de faire connaissance avec leur FABIA R5 sans se mettre de pression. Ils doivent prendre de l’expérience et, pour cela, il faut avant tout rejoindre le podium d’arrivée. Le TAC Rally est une très belle épreuve pour apprendre une voiture car il n’y a que quatre étapes spéciales différentes que les concurrents vont emprunter à trois ou à quatre reprises. Si la météo est stable, ça permet vraiment de se comparer de boucle en boucle. Alors que les ténors – qui connaissent très bien le parcours – seront directement dans le bon rythme, je sais que Sébastien et Thomas vont perdre pas mal de temps au début. Mais c’est normal ! L’essentiel, c’est qu’ils puissent progresser au fil des passages et réduire peu à peu l’écart au kilomètre qui les séparera des meilleurs. »

 

C’est donc avec calme et sagesse que Sébastien et Thomas comptent débuter leur collaboration avec ŠKODA Belgique. « On va commencer à 70% », glisse le pilote de Donstiennes. « Et si on termine la journée à 80 ou 85%, ce sera déjà très bien ! On aura d’autres occasions de pouvoir attaquer au maximum un peu plus tard dans l’année… »

Le présent site Web utilise des cookies. Vous trouverez plus d'informations sur le traitement de vos données à caractère personnel par le biais des cookies et sur vos droits à cet égard dans la section Informations sur le traitement des données à caractère personnel par le biais de cookies et d'autres technologies Web. Ci-dessous, vous pouvez également donner votre consentement au traitement de vos données à caractère personnel pour les finalités indiquées.